Comment avoir une vie sexuelle épanouie ?

vie-sexuelle-epanouie

Que le problème soit petit ou grand, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour remettre votre vie sexuelle sur les rails. Votre bien-être sexuel va de pair avec votre santé mentale, physiologique et émotionnelle globale.

La communication avec votre partenaire, le maintien d’un mode de vie sain, l’utilisation de certains des nombreux excellents documents d’auto-assistance disponibles sur le marché et le simple fait de s’amuser peuvent vous aider à surmonter les moments difficiles. Des différents articles que vous trouverez sur internet, nous avons tenté de nous démarquer en vous donnant des conseils clés pour avoir une vie sexuelle réellement épanouie !

Profiter d’une vie sexuelle épanouie

Le sexe. Ce mot peut évoquer un kaléidoscope d’émotions. De l’amour, l’excitation et la tendresse à la nostalgie, l’anxiété et la déception, les réactions sont aussi variées que les expériences sexuelles elles-mêmes. Qui plus est, de nombreuses personnes rencontreront toutes ces émotions et bien d’autres au cours d’une vie sexuelle s’étendant sur plusieurs décennies.

Mais qu’est-ce que le sexe, au juste ?

D’un certain point de vue, le sexe n’est qu’une fonction corporelle hormonale de plus destinée à perpétuer l’espèce. Bien entendu, cette vision étroite sous-estime la complexité de la réponse sexuelle humaine. Outre les forces biochimiques à l’œuvre, vos expériences et vos attentes contribuent à façonner votre sexualité.

Votre compréhension de vous-même en tant qu’être charnel, vos idées sur ce qui constitue une connexion sexuelle satisfaisante et votre relation avec votre acolyte sont des facteurs clés de votre capacité à développer et à maintenir une vie sexuelle épanouie tout en continuant d’apprendre sur le sujet.

Parler à votre partenaire

De nombreux couples ont du mal à parler de sexe, même dans les meilleures circonstances. Lorsque des soucis sexuels surviennent, des sentiments de souffrance, de honte, de culpabilité et de ressentiment peuvent empêcher toute conversation. Une bonne communication étant la pierre angulaire d’une relation saine, l’établissement d’un dialogue est le premier pas non seulement vers une meilleure vie sexuelle, mais aussi vers un lien affectif plus étroit et une relation sexuelle de confiance. Voici quelques conseils pour aborder ce sujet sensible…

Trouvez le bon moment pour parler. Il existe deux types de conversations sexuelles : celles que vous avez dans la chambre à coucher et celles que vous avez ailleurs. Il est tout à fait approprié de dire à votre partenaire ce qu’il ressent au moment de faire l’amour, mais il est préférable d’attendre d’être dans un cadre plus neutre pour discuter de problèmes plus importants, tels que l’inadéquation du désir charnel ou les problèmes pour atteindre la jouissance ultime.

Évitez de critiquer. Formulez vos suggestions en termes positifs, par exemple : « J’aime beaucoup quand tu me touches légèrement les cheveux de cette façon », plutôt que de vous concentrer sur les aspects négatifs. Abordez une question sexuelle comme un problème à résoudre ensemble plutôt que comme un exercice de blâme.

Confiez à votre partenaire les changements que subit votre corps. Si les bouffées de chaleur vous empêchent de dormir la nuit ou si la ménopause a rendu votre vagin sec, parlez-en à votre partenaire. Il est préférable qu’il sache ce qui se passe réellement plutôt que d’interpréter ces changements physiologiques comme un manque d’intérêt.

De même, si vous êtes un homme et que vous n’avez plus d’érection rien qu’à l’idée de faire l’amour, montrez à votre partenaire comment vous stimuler plutôt que de la laisser croire qu’elle n’est plus assez attirante pour vous exciter.

Soyez honnête. Vous pensez peut-être protéger les sentiments de votre conjoint(e) en simulant un orgasme, mais en réalité vous vous engagez sur une pente glissante. Même s’il est difficile de parler d’un problème sexuel, le niveau de difficulté monte en flèche lorsque le problème est enfoui sous des années de mensonges, de blessures et de ressentiment.

N’assimilez pas l’amour à la performance sexuelle

Créez une atmosphère de bienveillance et de tendresse ; touchez et embrassez souvent. Ne vous blâmez pas, ni votre partenaire, pour vos difficultés sexuelles. Concentrez-vous plutôt sur le maintien de l’intimité émotionnelle et charnelle dans votre relation. Pour les couples plus âgés, un autre sujet potentiellement sensible qui mérite d’être abordé est ce qui se passera après le décès de l’un des partenaires.

Dans les couples qui ont une vie sexuelle saine, le partenaire survivant voudra probablement chercher un nouveau partenaire. Le fait d’exprimer votre ouverture à cette possibilité alors que vous êtes tous deux encore en vie soulagera probablement votre culpabilité et rendra le processus moins difficile pour le partenaire survivant plus tard.

Utiliser des stratégies d’auto-assistance

Le traitement des troubles sexuels est aujourd’hui plus facile que jamais. Des médicaments révolutionnaires et des sexologues professionnels sont là si vous en avez besoin. Mais vous pouvez peut-être résoudre des problèmes sexuels mineurs en apportant quelques modifications à votre façon de faire l’amour. Voici quelques conseils que vous pouvez essayer à la maison.

Informez-vous. Il existe de nombreux documents d’auto-assistance pour tous les types de problèmes sexuels. Parcourez Internet ou votre librairie locale, choisissez quelques ressources qui vous concernent et utilisez-les pour vous aider, vous et votre partenaire, à être mieux informés sur le problème. Si parler directement est trop difficile, vous et votre partenaire pouvez souligner les passages qui vous plaisent particulièrement et les montrer l’un à l’autre.

Donnez-vous du temps. En vieillissant, vos réactions sexuelles ralentissent. Vous et votre partenaire pouvez améliorer vos chances de réussite en trouvant un endroit calme, confortable et sans interruption pour faire l’amour. Comprenez également que les changements physiques dans votre corps signifient que vous aurez besoin de plus de temps pour être excité et atteindre l’ultime jouïssance.

Quand on y pense, passer plus de temps à faire l’amour n’est pas une mauvaise chose ; intégrer ces nécessités physiques à votre routine sexuelle peut vous ouvrir les portes d’un nouveau type d’expérience sexuelle.

Utilisez la lubrification. Souvent, la sécheresse vaginale qui commence à la péri-ménopause peut être facilement corrigée avec des liquides et des gels lubrifiants.

Utilisez-les librement pour éviter les rapports sexuels douloureux – un problème qui peut faire boule de neige et entraîner une baisse de libido et des tensions relationnelles croissantes. Lorsque les lubrifiants ne sont plus efficaces, discutez d’autres options avec votre médecin.

Maintenez l’affection charnelle. Même si vous êtes fatigué, tendu ou contrarié par le problème, les baisers et les câlins sont essentiels pour maintenir un lien émotionnel et charnelle.

Pratiquez le toucher. Les techniques de concentration sensorielle utilisées par les sexologues peuvent vous aider à rétablir l’intimité physique sans vous sentir sous pression. De nombreux livres d’auto-assistance et vidéos éducatives proposent des variantes de ces exercices. Vous pouvez également demander à votre partenaire de vous toucher de la même manière qu’il ou elle aimerait être touché(e). Cela vous donnera une meilleure idée de la pression que vous devez exercer, de douce à ferme.

Essayez différentes positions. L’élaboration d’un répertoire de positions sexuelles différentes ajoute non seulement de l’intérêt à l’acte amoureux, mais peut aussi aider à surmonter les problèmes. Par exemple, la stimulation accrue du point G qui se produit lorsqu’un homme pénètre sa partenaire par derrière peut aider la femme à atteindre l’orgasme.

Le point G

Le point G, ou point de Grafenberg, du nom du gynécologue qui l’a identifié pour la première fois, est un amas de tissu spongieux super sensible situé dans le toit du vagin, juste à l’entrée.

Une stimulation appropriée du point G peut produire des jouïssances intenses. En raison de son emplacement difficile à atteindre et du fait qu’il est le plus souvent stimulé manuellement, le point G n’est pas systématiquement activé par la plupart des femmes lors des rapports vaginaux.

Si cela a conduit certains sceptiques à douter de son existence, la recherche a démontré qu’il existe bel et bien une autre sorte de tissu à cet endroit.

Vous devez être sexuellement excitée pour être capable de localiser votre point G. Pour le trouver, essayez de frotter votre doigt dans un mouvement d’appel le long du toit de votre vagin en position accroupie ou assise, ou demandez à votre partenaire de masser la surface supérieure de votre vagin jusqu’à ce que vous remarquiez une zone particulièrement sensible. Certaines femmes ont tendance à être plus sensibles et peuvent trouver cet endroit facilement, mais pour d’autres, c’est difficile.

Si vous ne pouvez pas la localiser facilement, ne vous inquiétez pas. Pendant les rapports sexuels, de nombreuses femmes estiment que le point G peut être plus facilement stimulé lorsque l’homme entre par derrière.

Pour un couple qui a des troubles d’érection, le jeu avec le point G peut être un complément positif aux ébats amoureux et notamment lors des préliminaires ! Ôtez les images stéréotypes de votre esprit et prenez soin de vous et préparez vos corps mutuellement.

La stimulation orale du clitoris combinée à la stimulation manuelle du point G peut donner à une femme un point de jouissance très intense.

Notez vos fantasmes. Cet exercice peut vous aider à explorer les activités qui, selon vous, pourraient vous exciter ou exciter votre partenaire. Essayez de penser à une expérience ou à un film qui vous a excité, puis partagez votre souvenir avec votre partenaire. Cet exercice est particulièrement utile pour les personnes qui ont peu de désir.

Faites des exercices de Kegel. Les hommes, comme les femmes peuvent améliorer leur forme sexuelle en exerçant les muscles de leur plancher pelvien. Pour faire ces exercices, contractez le muscle que vous utiliseriez si vous essayiez d’arrêter l’urine en cours de route. Maintenez la contraction pendant deux ou trois secondes, puis relâchez-la. Répétez 10 fois.

Essayez de faire cinq séries par jour. Ces exercices peuvent être pratiqués n’importe où – en conduisant, en étant assise à votre bureau ou en faisant la queue à la caisse. À la maison, les femmes peuvent utiliser des poids vaginaux pour ajouter une résistance musculaire. Demandez à votre médecin ou à un sexologue où vous pouvez vous les procurer et comment les utiliser.

Essayez de vous détendre. Avant d’avoir des rapports sexuels, faites quelque chose d’apaisant ensemble, comme jouer à un jeu ou sortir pour un bon dîner. Vous pouvez aussi essayer des techniques de relaxation comme des exercices de respiration profonde ou du yoga.

Utilisez un vibrateur. Cet appareil peut aider une femme à découvrir sa propre réponse sexuelle et lui permettre de montrer à son partenaire ce qu’elle aime.

N’abandonnez pas. Si aucun de vos efforts ne semble fonctionner, ne perdez pas espoir. Votre médecin peut souvent déterminer la cause de votre problème intime et peut être en mesure d’identifier des traitements efficaces. Il peut également vous mettre en contact avec un sexologue qui pourra vous aider à explorer les problèmes qui peuvent faire obstacle à une vie sexuelle épanouie.

Maintenir une bonne santé

Votre bien-être sexuel va de pair avec votre santé mentale, physique et émotionnelle globale. Par conséquent, les mêmes habitudes saines que vous adoptez pour garder votre corps en forme peuvent également façonner votre vie sexuelle.

« Exercice, exercice, exercice

L’activité physique est le premier et le plus important des comportements sains qui peuvent améliorer votre fonctionnement sexuel. L’excitation physiologique dépendant largement d’une bonne circulation sanguine, l’exercice aérobique (qui renforce votre cœur et vos vaisseaux sanguins) est crucial. Et l’exercice présente une multitude d’autres avantages pour la santé, qu’il s’agisse de prévenir les maladies cardiaques, l’ostéoporose et certaines formes de cancer, d’améliorer votre humeur ou de vous aider à mieux dormir. N’oubliez pas non plus d’inclure des exercices de musculation. »

Ne fumez pas. Le tabagisme contribue aux maladies vasculaires périphériques, qui affectent le flux sanguin vers le pénis, le clitoris et les tissus vaginaux. En outre, les personnes qui fument ont tendance à être ménopausées deux ans plus tôt que leurs homologues non-fumeuses.

Si vous avez besoin d’aide pour arrêter de fumer, essayez les gommes ou les patchs à la nicotine ou demandez à votre médecin de vous conseiller des solutions pour arrêter de fumer.

Consommez de l’alcool avec modération. Certains hommes souffrant de dysfonctionnement érectile trouvent qu’un verre peut les aider à se détendre, mais une consommation excessive d’alcool peut aggraver la situation. L’alcool peut inhiber les réflexes sexuels en émoussant le système nerveux central.

La consommation de grandes quantités d’alcool sur une longue période peut endommager le foie, entraînant une augmentation de la production d’œstrogènes chez les hommes. Chez les femmes, l’alcool peut déclencher des bouffées de chaleur et perturber le sommeil, aggravant ainsi les problèmes déjà présents à la ménopause.

Mangez bien. Une consommation excessive d’aliments gras entraîne un taux élevé de cholestérol sanguin et l’obésité, deux facteurs de risque majeurs de maladies cardiovasculaires. En outre, le surpoids peut favoriser la léthargie et une mauvaise image corporelle. L’augmentation de la libido est souvent un avantage supplémentaire de la perte de ces kilos superflus.

Utilisez-le ou perdez-le. Lorsque les œstrogènes diminuent à la ménopause, les parois vaginales perdent une partie de leur élasticité. Vous pouvez ralentir ce processus ou même l’inverser grâce à l’activité sexuelle. Si les rapports sexuels ne sont pas envisageables, la masturbation est tout aussi efficace, même si, pour les femmes, elle est plus efficace si vous utilisez un vibrateur ou un gode (objet ressemblant à un pénis) pour aider à étirer le vagin.

Pour les hommes, de longues périodes sans érection peuvent priver le pénis d’une partie du sang riche en oxygène dont il a besoin pour maintenir un bon fonctionnement sexuel. En conséquence, une sorte de tissu cicatriciel se développe dans les cellules musculaires, ce qui entrave la capacité du pénis à se dilater lorsque le flux sanguin augmente.

Redonner du plaisir au sexe

Même dans la meilleure des relations, le sexe peut devenir ennuyeux après quelques années. Avec un peu d’imagination, vous pouvez raviver l’étincelle.

Soyez audacieux. Vous n’avez peut-être jamais fait l’amour sur le sol du salon ou dans un endroit isolé dans les bois ; c’est peut-être le moment d’essayer. Ou essayez de découvrir des livres et des films érotiques. Même le simple sentiment de méchanceté que vous ressentez en louant un film classé X peut vous donner des ailes.

Soyez sensuel. Créez un environnement pour faire l’amour qui fait appel à vos cinq sens. Concentrez-vous sur la sensation de la soie contre votre peau, le rythme d’un air de jazz, le parfum des fleurs dans la pièce, la lumière tamisée des bougies et le goût des fruits mûrs et juteux. Utilisez cette conscience sensuelle accrue lorsque vous faites l’amour à votre partenaire.

Soyez espiègle. Laissez des mots d’amour dans la poche de votre partenaire pour qu’il ou elle les retrouve plus tard. Prenez un bain moussant ensemble – la sensation de chaleur et de confort que vous ressentez en sortant de la baignoire peut être un excellent prélude au sexe. Chatouillez. Riez.

Soyez créatif. Élargissez votre répertoire sexuel et variez vos scénarios. Par exemple, si vous avez l’habitude de faire l’amour le samedi soir, choisissez plutôt le dimanche matin. Expérimentez de nouvelles positions et activités. Essayez les jouets sexuels et la lingerie sexy si vous ne l’avez jamais fait auparavant.

Soyez romantique au quotidien

Lisez des poèmes l’un à l’autre sous un arbre, sur une colline. Surprenez l’autre avec des fleurs, même s’il ne s’agit pas d’une occasion spéciale. Prévoyez une journée où vous ne ferez que vous allonger au lit, parler et être intimes. L’outil le plus important dont vous disposez est votre attitude vis-à-vis de la sexualité.

Avec de bonnes informations et une attitude positive, vous devriez être en mesure de maintenir une vie sexuelle saine pendant de nombreuses années.