Quels sont les bénéfices des pratiques BDSM ?

bdsm-couple-sexe

Qu’est-ce que le BDSM ?

BDSM est un acronyme qui désigne une variété de pratiques sexuelles impliquant le bondage, la domination et la soumission/sadomasochisme. Cette pratique implique généralement que les partenaires jouent des rôles spécifiques dans lesquels un partenaire est dominant et l’autre soumis.

Ces pratiques peuvent comporter des éléments tels que des jeux de rôles ou des jeux de douleur. Bien que cette pratique soit souvent décrite comme déviante ou taboue, des recherches ont montré qu’il s’agit d’un fantasme et d’une pratique très courante pour de nombreux individus et couples.

Types de BDSM

Voici quelques types de pratiques BDSM :

  • la dominance/soumission
  • Bondage
  • Jeux de rôle
  • Jeu de cire
  • Jeu d’impact/fessée
  • Sadisme/masochisme/jeu de la douleur
  • Jeux d’humiliation
  • Jeux de sensations/jeux d’émotions

Il est important de noter que si les pratiques de bondage & SM peuvent impliquer l’utilisation de la douleur et de l’humiliation ou des scénarios de jeux de rôles caractérisés par la domination et la soumission, elles nécessitent également l’application de mesures de sécurité. Outre les pratiques sexuelles sûres en général, le BDSM peut également inclure des négociations pré-sexuelles, la divulgation, le consentement et les mots de sécurité.

Un mot de sécurité est un mot prédéterminé qu’une personne peut utiliser lorsqu’elle atteint un point où elle doit s’arrêter.

Comment pratiquer le BDSM

Si vous souhaitez essayer le BDSM, il existe d’excellentes façons de commencer. Il existe un certain nombre de pratiques BDSM « légères » qui peuvent constituer un bon point de départ pour les débutants, notamment les suivantes :

  • Tirer les cheveux
  • Bandeaux sur les yeux
  • la fessée légère
  • le bondage avec un foulard ou une cravate
  • Jeux de rôle

Pour des formes plus intenses de jeu érotique, de nombreux experts suggèrent de suivre un cours, de lire un livre ou de regarder des vidéos d’instruction. Certaines pratiques peuvent être dangereuses et entraîner des blessures si l’on ne prend pas les précautions nécessaires.

Et, comme nous l’avons déjà mentionné, les activités BDSM doivent être soigneusement pré-négociées afin que chaque partie comprenne ce qui va se passer, vous pouvez même vous faire une checklist des accessoires, éléments de sécurité, vêtements etc donc vous aurez besoin pour votre séance.

Impact du BDSM

Des études récentes consacrées à la compréhension du BDSM et de ses effets sur le corps ont donné des résultats surprenants. Les chercheurs ont découvert que ces pratiques pouvaient offrir un certain nombre d’avantages pour la santé et pour le plaisir, au sens large, de ses pratiquants.

Amélioration de la santé mentale

Dans une étude, les chercheurs ont examiné les traits de personnalité, les styles d’attachement relationnel et le bien-être général des personnes pratiquant le BDSM. Contrairement à de nombreux stéréotypes populaires, l’étude a révélé que les personnes pratiquant ces pratiques sexuelles étaient en fait, en moyenne, mieux adaptées que leurs homologues ne pratiquant pas le BDSM.

Les a été révélé que les personnes pratiquant le BDSM :

  • Se sentaient plus en sécurité dans leurs relations,
  • avaient un sentiment accru de bien-être,
  • étaient plus consciencieux envers les autres,
  • étaient plus extravertis,
  • étaient plus ouverts à de nouvelles expériences,
  • ils sont moins anxieux,
  • ils sont moins sensibles aux perceptions des autres.

Réduction du stress

Des recherches ont montré que les participants au BDSM atteignent un niveau de conscience altéré similaire à l’état méditatif que connaissent les adeptes du yoga ou à l’état d’euphorie du marathonien. Il est communément admis que ces activités peuvent être bénéfiques pour la santé en contribuant à réduire les niveaux de cortisol, l’hormone du stress. La participation au BDSM peut avoir les mêmes effets.

Par exemple, une série d’études a montré que les partenaires jouant un rôle dominant avaient un taux de cortisol plus faible après une séance de BDSM.

Les chercheurs ont également constaté que certains participants considèrent le BDSM comme une expérience spirituelle. 

De meilleures relations

Les chercheurs ont également établi que la participation à des scènes sadomasochistes réussies augmente le sentiment de connexion et d’intimité avec les partenaires. Bien que les raisons exactes de ce phénomène ne soient pas entièrement claires, la recherche a montré que le fait de faire des choses nouvelles avec des partenaires romantiques, plutôt que les mêmes activités routinières, augmente l’intimité, le désir et le plaisir.

Des scanners cérébraux de couples mariés ont révélé que le fait de partager des activités nouvelles déclenche le système de récompense du cerveau et l’inonde de dopamine et d’autres substances chimiques bénéfiques.

Conseils et astuces pour la pratique sexuelle du BDSM

Le monde du BDSM a ses propres sous-cultures et sa propre terminologie. Il peut être intimidant pour les débutants qui l’assimilent à une pratique dans laquelle la sexualité est totalement débridée et poussée à l’extrême (bien que cela soit complètement inexacte), mais il existe quelques conseils et astuces qui peuvent vous aider à l’explorer.

  • N’oubliez pas que la communication est essentielle. Avant même de commencer, vous devez parler de vos intérêts et de vos limites. Si vous vous engagez dans une activité dans le cadre d’une scène BDSM, chaque partenaire doit en avoir discuté au préalable.
  • Commencez doucement. Les pratiques BDSM légères sont un bon point de départ pour découvrir ce que vous aimez et ce avec quoi vous êtes à l’aise. Les jeux de rôle ou les conversations salaces, par exemple, peuvent vous aider à explorer vos fantasmes.
  • Mettez le feu aux poudres. Mettez toutes vos scènes en scène. Un éclairage d’ambiance, des bougies parfumées, de la musique douce et des vêtements érotiques peuvent contribuer à créer une atmosphère propice à vos jeux BDSM.
  • Ayez un mot de sécurité et n’ayez pas peur de l’utiliser. Le BDSM doit être amusant pour toutes les personnes impliquées – donc si quelque chose ne fonctionne pas pour vous ou est trop difficile à gérer, il n’y a pas de honte à le dire et à essayer autre chose.

Les pièges potentiels du BDSM

Si le BDSM peut être amusant et sans danger, il est important de respecter les consignes de sécurité. Sachez toujours comment utiliser en toute sécurité les vêtements, le matériel ou les jouets que vous voulez essayer. Le bondage et le jeu de la douleur, par exemple, peuvent présenter un risque de blessure si vous ne faites pas attention ou si vous n’utilisez pas l’équipement correctement.

Vous trouverez peut-être que suivre un cours ou regarder des vidéos d’instruction peut vous aider à apprendre comment vous engager dans des pratiques BDSM en toute sécurité.

Il est également important de se rappeler que le BDSM ne convient pas à tout le monde. De nombreuses personnes fantasment sur les pratiques BDSM, mais n’aiment pas nécessairement s’y adonner. Certaines personnes peuvent préférer des activités telles que la lecture ou le visionnage de scènes BDSM sans explorer ces pratiques dans la vie réelle.

Exemple de scénario BDSM pour un couple

La plupart du temps, le BDSM est pratiqué à deux (parfois plus) … Nous pourrions imaginer l’un des deux partenaires attaché sur un lit à barreaux, mains liées au-dessus de la tête et pieds maintenus écartés par des liens en cuir les rattachant respectivement à chaque pieds bas du lit. La partenaire attachée est à présent en position pour recevoir les les actes fétichistes et SM de son « bourreau ».

Au dominant (appelé(e) maître ou maîtresse) maintenant d’organiser le déroulement de ce moment intime, en ayant recours à divers accessoires (ceinture de chasteté, boule, gode, menottes, cercle de cou, etc. (liste non exhaustive)) ainsi qu’à différentes pratiques (fessées, pincement des tétons, caresses des seins, etc) pour « torturer » de plaisir son/sa soumis(e) attachée pieds et poings liés sur le lit, jusqu’à lui faire atteindre l’orgasme.

La façon dont la mise en scène et l’acte de domination se déroulent jouent un rôle important dans la représentation et dans la perception psychologique du partenaire soumis. Cela influera donc tout au long de la séance, dans la monté de son plaisir, et ce, jusqu’à son orgasme ultime.

Il n’y a qu’une règle dans la pratique du bondage et du SM, une relation de confiance et un respect des goûts de son/sa partenaire doivent être impérativement au rendez-vous. A partir de ce moment là, tout peut être imaginé et envisage (sexe oral, anal, vaginal, pratiques diverses, avec tout objet imaginable (tout en pensant à la sécurité des deux partenaires).

Histoire du BDSM

La culture dominante représente souvent le BDSM (bondage, discipline, dominance, soumission et sadomasochisme) comme étant imprudent, dangereux et malsain. Prenons l’exemple de Cinquante nuances de Grey : les raisons qui poussent Christian Grey à apprécier le kink proviennent des abus qu’il a subis pendant son enfance.

Les séries policières télévisées présentent souvent les fétichistes comme des délinquants miteux et sans scrupules. Les médias ne sont pas les seuls à présenter le BDSM de cette manière.

Avant la publication de la cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux en 2013, la participation au fétichisme et au sadomasochisme était en fait considérée comme un trouble mental par les professionnels de la santé. Les attitudes à l’égard du sexe pervers ont évolué.

La culture pop n’a pas fait du kink la dernière mode, cependant. L’être humain a toujours eu un penchant pour le sexe aventureux.

Une enquête mondiale sur le sexe, menée par Durex a révélé que 36 % des adultes admettaient avoir recours à une forme de bondage pendant l’amour. D’autres études ont révélé que 50 % des hommes et 55 % des femmes appréciaient les morsures érotiques. Nous n’avons peut-être pas plus de relations intimes perverses que par le passé, mais nous en parlons certainement davantage.

De nombreux témoignages et différentes études montrent que cette pratique est très appréciée par de nombreux d’entre nous, dans des mesures différentes. Cet acte sexuel est à recommander, de façon soft et modérée pour certains, de façon plus « hard » pour d’autres, l’important étant avant tout le plaisir sexuel, le désir grandissant et le respect mutuel des envies des partenaires.