Le désir et l’excitation sexuelle

desir-excitation-sexuelle

Le Cycle de réponse sexuelle : la ligne du sexe

Le cycle de réponse sexuelle est un modèle de changements physiques, sexuels et émotionnels qui se produisent lorsque vous participez à une activité sexuelle. Ce cycle comporte quatre phases. L’orgasme est l’étape la plus courte.

Qu’est-ce que le cycle de réponse sexuelle ?

Le cycle de réponse sexuelle, bien connu de tout bon sexologue, fait référence à la séquence de changements physiques et émotionnels qui se produisent lorsqu’une personne ou un couple est sexuellement excitée et participe à des activités sexuellement stimulantes, y compris les rapports sexuels et la masturbation.

Le fait de savoir comment votre corps réagit à chaque phase du cycle peut améliorer votre relation et vous aider à identifier la cause de votre dysfonctionnement sexuel. Il existe plusieurs modèles différents de cycle de réponse sexuelle. Celui qui est examiné ici est l’un des plus couramment cités.

Quelles sont les étapes du cycle de réponse sexuelle ?

Le cycle de réponse sexuelle a été décrit comme étant une « ligne » temporelle comportant quatre étapes principales :

  • Désir (libido).
  • L’éveil (excitation).
  • L’orgasme.
  • La résolution.

Ces phases peuvent être vécues par les hommes et les femmes, bien que le moment où elles se produisent puisse être différent. Par exemple, il est très peu probable que les deux partenaires atteignent la jouissance ultime en même temps. En outre, l’intensité de la réponse et le temps passé dans chaque moment varient d’une personne à l’autre. De nombreux hommes et de nombreuses femmes ne passent pas par les phases sexuelles dans cet ordre.

Certaines de ces phases peuvent être absentes lors de certaines rencontres sexuelles, ou hors séquence dans d’autres. Le désir d’intimité, le plaisir et le fantasme peuvent être une motivation pour l’activité sexuelle chez certaines personnes. Comprendre ces différences peut aider les partenaires à mieux comprendre les réactions de l’autre, et à améliorer l’expérience sexuelle.

Plusieurs changements psychologiques et physiologiques peuvent se produire au cours des différentes étapes de l’activité sexuelle. Les individus peuvent ressentir certains, tous ou aucun de ces changements.

1. le désir

Les caractéristiques générales de ce moment, qui peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, sont les suivantes :

  • La tension musculaire augmente.
  • Le rythme cardiaque s’accélère et la respiration devient plus rapide.
  • La peau peut rougir (des taches rouges peuvent apparaître sur la poitrine et le dos).
  • Les mamelons se durcissent ou sont en érection.
  • Le flux sanguin vers les organes génitaux augmente, entraînant un gonflement du clitoris et des petites lèvres de la femme (lèvres intérieures) et une érection du pénis de l’homme.
  • La lubrification vaginale peut commencer.
  • Les seins de la femme deviennent plus volumineux et les parois vaginales commencent à gonfler.
  • Les testicules de l’homme gonflent, son scrotum se resserre et il commence à sécréter un liquide lubrifiant.

Il est important de noter que chaque expérience sexuelle est différente. Certaines personnes peuvent ne pas ressentir systématiquement les changements mentionnés ci-dessus. Non seulement cela peut varier d’une personne à l’autre, mais cela peut aussi varier chez un même individu entre différentes rencontres sexuelles. Parfois, la phase de désir peut survenir après l’excitation et avoir pour principale source vos fantasmes.

2. Éveil

Les caractéristiques générales de cette étape, qui s’étend jusqu’au bord de l’orgasme, sont les suivantes :

  • Les changements amorcés lors de la première « étape » s’intensifient.
  • Le vagin continue de gonfler en raison de l’augmentation du flux sanguin et les parois vaginales prennent une couleur plus foncée.
  • Le clitoris de la femme devient très sensible (il peut même être douloureux au toucher).
  • Les testicules de l’homme sont retirés dans le scrotum.
  • La respiration, le rythme cardiaque et la pression artérielle continuent d’augmenter.
  • Des spasmes musculaires peuvent apparaître dans les pieds, le visage et les mains.
  • La tension des muscles augmente.

Cette étape peut être boostée par la stimulation de certaines zones physiques. N’ayez pas de rétissance à explorer le corps de votre partenaire (masculin ou féminin), bon nombre des zones érogènes est souvent négligé lors des moments intimes. Laissez parler votre imagination et laissez-vous séduire par vos fantasmes les plus fous et le plus naturellement possible (rien de pire qu’un moment coquin instrumentalisé et maniéré dans une relation quelle qu’elle soit (amour, fun, plan régulier…).

3. Orgasme

Ce moment est le point culminant du cycle de la réponse sexuelle. C’est la plus courte des phases et elle ne dure généralement que quelques secondes. Les caractéristiques générales de cette phase sont les suivantes :

  • Les contractions musculaires involontaires commencent.
  • La pression artérielle, le rythme cardiaque et la respiration sont à leur maximum, avec un apport rapide d’oxygène.
  • Les muscles des pieds se contractent.
  • La tension sexuelle se relâche soudainement et avec force.
  • Chez les femmes, les muscles du vagin se contractent. L’utérus peut également subir des contractions rythmiques : ce sont des réactions physiques féminines incontrôlables et naturelles.
  • Chez l’homme, les contractions rythmiques des muscles à la base du pénis entraînent l’éjaculation du sperme.
  • Une éruption cutanée ou « rougeur sexuelle » peut apparaître sur tout le corps.

L’orgasme se traduit souvent différemment en fonction du type de relation sexuelle que vous avez avec votre partenaire (amour, fun, etc). Ce dernier fera l’objet d’intensités variables selon le type de rapport mais également en fonction de bon nombre de facteurs déterminés par la préparation et la phase n°2 de « désir » : Le plaisir « final » dépend de l’intensité du désir et de l’excitation sexuelle qui vous ont menés à la jouissance.

4. Résolution

Pendant cette phase, intervenant après l’éjaculation de l’homme, le corps revient lentement à son niveau normal de fonctionnement, et les parties du corps gonflées et en érection retrouvent leur taille et leur couleur antérieures. Cette phase est marquée chez certains par un sentiment général de bien-être et, souvent, de fatigue. Certaines femmes sont capables de revenir rapidement à la phase d’orgasme avec une nouvelle stimulation sexuelle et peuvent connaître des orgasmes multiples.

Les hommes ont généralement besoin d’un temps de récupération après la jouissance, appelé période réfractaire, pendant lequel ils ne peuvent pas atteindre à nouveau l’orgasme. La durée de la période réfractaire varie selon les individus et change avec l’âge et ne traduit en aucun cas une dysfonction ou un trouble sexuel.

En conclusion

La sexualité d’un couple, le ressenti de plaisir physique féminin comme masculin dépend de plusieurs facteurs. Un rapport sexuel entre deux partenaires ne se résume pas à un simple désir suivi d’un orgasme, il y a 4 phases bien distinctes et il est important de les connaître pour comprendre sa sexualité, celle de son couple et développer son désir sexuel.

Cela permet à de nombreux hommes, femmes et couples de limiter grandement les causes de troubles liés au désir et au sexe qui viennent généralement avec le temps. Enfin, dans les étapes citées ci-dessus, et plus particulièrement dans la phase d’éveil, n’hésitez pas à utiliser des articles coquins (menottes, jouet / objet sexuel, etc) pour développer cet effet et ce désir charnel et votre libido en général : le désir sexuel et la qualité de votre vie sexuelle participe au maintien de votre bonne santé toute votre vie !